FAQ

Questions sur la démarche de labellisation

Questions récurrentes de la part des organisateurs :

Les organisateurs pouvant solliciter une démarche de labellisation pour leur manifestation sont :

_ Les associations à but non lucratif

_ Les sociétés commerciales dans le cadre d’un partenariat associatif

_ Les prestataires associatifs faisant appel à bénévoles

Oui, par un organisme indépendant certifié par le Label Qualité Bénévole® comme par exemple l’Amicale des Bénévoles.

C’est un coût variable selon le nombre de jours de la manifestations qui va de 120€ à 1800€.

Ce tarif comprend :

_ L’annonce de reconnaissance de labellisation de la manifestation
_ L’accès gratuit aux plateformes de mise en relation bénévole reconnues par le Label (pour la mission concernée et pour 1 an)
_ L’ensemble des frais d’audit et de contrôle (hors frais de déplacement éventuel)
_ La mise à disposition du logo officiel de labellisation et son utilisation (voir charte d’utilisation)
_ L’adhésion à l’association ADOMAB
_ L’accès aux services préférentiels des prestataires reconnus du Label (lien ancre Home ou sous page spécifique de description)

Chaque étape est clairement définie et cloisonnée en terme de responsabilité afin de garantir une complète indépendance. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter la page du Label.

OUI, La responsabilité de l’organisateur est toujours engagée si les mesures de sécurité n’ont pas été respectées. Il est capital de mettre en place en amont un cadre juridique complet en tenant également compte des préconisations des commissions de sécurité et des différents acteurs de l’Etat.

NON, le bénévolat est directement lié au principe de liberté d’association (loi du 1er Juillet 1901) et n’a lieu que dans le cadre d’une association ou organisation à but non lucratif. Néanmoins, la démarche de labellisation concerne une manifestation, et non pas l’organisateur. Cela ne peut être envisagé que dans le cadre d’une co-organisation avec une association.

OUI, mais il est important de bien définir dans quel cadre vont évoluer les bénévoles. De plus, les offres proposées ne doivent pas être identiques aux éléments d’un contrat de travail, sous peine de se voir requalifier.